Miscellanée de réflexions

Une résurrection, et un examen

24 juin 2011 | 4 commentaires

 

« Guess who’s back ? »

Rakim, 1997

 

Ce blog renaît aujourd’hui à cette nouvelle adresse. Une partie des archives des anciens blogs a été transférée ici, pas toutes malheureusement, par manque de temps, et parce que certains billets ne remplissaient pas vraiment de fierté leur auteur. Tout reste cependant consultable aux anciennes adresses, que vous pourrez retrouver via mon compte Pearltrees (visible à la page « A propos » ) dans le bien nommé dossier « old » .

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires concernant l’aspect visuel du nouveau site, je l’ai voulu (très) simple, je pense y être arrivé, mais il est possible que des choses manquent encore.

 


 

RETOUR SUR EXPÉRIENCE


Ayant transféré une bonne partie des anciens billets à la main, j’ai eu le loisir de les relire au fur et à mesure de leur parution, de constater que parfois mon opinion avait changé sur certains sujets, et que souvent celle-ci était plus nuancée qu’auparavant. Je retiens notamment, de manière non exhaustive :


  • J’essaie toujours de ne pas acheter des produits chinois, mais plus tellement à cause du régime en place que parce que j’essaie de privilégier des produits européens, ou du moins dont j’ai l’assurance qu’ils ne représentent pas le pire de la mondialisation. Bien évidemment, en ce qui concerne l’électronique ou le textile, cette tentative ne peut qu’échouer lamentablement… heureusement, le ridicule ne tue pas.

 

  • Mon avis sur les semences génétiquement modifiées est passé de « résolument contre » à « je ne me prononce pas » , parce que les enjeux sont gigantesques et que la complexité du sujet dépasse mes capacités. Par contre, les questions de conservation des sols et d’écologie m’intéressent de plus en plus, et dépassent à mon sens de très loin la seule question des semences génétiquement modifiées.

 

  • J’étais en faveur du nucléaire. Je le suis toujours, mais avec nettement moins d’enthousiasme, en particulier quand je regarde le fonctionnement du systême d’alertes du réseau de centrales français. Mon opinion vis-à-vis des énergies renouvelable, elle, est restée identique : il en faut le plus possible, mais on pourra difficilement dépasser un certain seuil, même en abaissant hypothétiquement la consommation d’énergie par habitant.

 

  • J’ai cru que la communication de l’Elysée allait l’emporter jusqu’en 2012 après le rattrapage in extremis de l’affaire Sarkozy-fils à l’EPAD. C’est à n’en pas douter ma plus grosse erreur jusqu’à présent. Pour quelqu’un qui se targue d’analyser les processus de communication, ça se pose là ! À ma décharge, l’avalanche d’affaires et leur désastreuse gestion par l’Élysée était difficilement prévisible. J’en retiendrai qu’en sciences sociales, mieux vaut s’abstenir de donner des conclusions trop tranchées ou définitives : vous êtes toujours dominé in fine par les évènements ou de nouveaux faits.

 

  • Ma naïveté, diront certains, était assez confondante au début. Je la regrette cependant, parce qu’elle donnait à certains billet une impétuosité qui avait son charme. Avantage : j’ai l’impression que moins passionnés, mes propos ont aujourd’hui plus de poids. Inconvénient : j’ai aussi l’impression d’être un vieux con en me relisant.

 

  • Certains billets ressemblent à des propos d’éditorialiste politique, ce qui n’est sous ce clavier certes pas un compliment. L’auteur essaiera ici de limiter les avis intempestifs sur des sujets qu’il ne maîtrise absolument pas.

 

 

Certaines caractéristiques de mes billets, sur la forme comme sur le fond, sont restées identiques dans le temps ou se sont accentués :


  • Je suis toujours en faveur d’une économie mixte, marquée par des services publics élargis (à peu de choses près ce qui fut décidé en 1945 par le CNR) et contrôlés totalement ou partiellement par l’Etat, mais aussi par un engagement fort en faveur des entreprises innovantes et/ou de petite taille (à la manière de ce qui est fait en Bavière, par exemple) . Le tout accompagné d’une administration qui cherche à simplifier les processus et démarches demandées au citoyen.

 

  • Je n’aime toujours pas l’immixtion des entreprises ou de l’état dans ma vie privée, comme de nombreux internautes. Et comme ces derniers, je suis pourtant fortement lié à certaines entreprises du web qui captent gratuitement mes données personnelles (Google en ce qui me concerne) .

 

  • Mes idées continuent de couvrir un large spectre politique, et je ne me retrouve dans aucun parti, même si j’aurais tendance à me qualifier comme étant « de gauche » . Je reste également un européen convaincu, en faveur d’une Union Européenne plus politique et fédérale ou confédérale, qui pense que le mode de fonctionnement hybride actuel est néfaste pour tout le monde.

 

  • Je reste un indécrottable pinailleur, ce que mon intérêt pour la communication et le discours ne fait que renforcer. Du début à la fin de l’ancien blog, j’aurais détaillé la signification des mots et des expressions utilisés par les personnes et organismes dont je parlais.

 

  • Ma vision pessimiste de la crise financière fut partiellement juste, si l’on en croit les nombreux signes d’une évolution en W de celle-ci. J’en suis heureux (de n’avoir pas eu tort, pas que la récession revienne) , même si je n’ai fait que répéter plus ou moins habilement ce qui était écrit par des gens bien plus intelligents et renseignés que moi… et même si j’ai surtout eu de la chance, les évènements ne m’ayant pas pour le moment donné tort.

 

  • Quand je traite de sujets complexes, je ponds toujours des pavés en lieu de billets. Et j’aime les liens :  j’en mets parfois jusqu’à l’overdose (une mauvaise habitude) , car je suis un lecteur qui aime suivre ceux-ci chez les autres.

 

  • Mes phrases sont longues, très longues, souvent trop longues. Le point-virgule est mon meilleur ami. Quelque chose que j’aimerais changer pour le confort de lecture des visiteurs. Mes tentatives en ce sens sont indiscutablement restées vaines pour le moment.

 


 

L’AVENIR


Les chroniques de livres sont devenues une partie importante de l’ancien blog, elles le resteront ici, le plus souvent sous la même forme, assez longue. La politique internationale sera traitée en essayant de créer des contenus à vie longue, moins dépendante de l’actualité. Les politiques de la connaissance, et notamment l’accès universel à des contenus de grande qualité, que cela concerne la recherche, la vulgarisation ou l’apprentissage, continueront d’avoir une large place ici. La communication et le discours devraient prendre une part plus importante et plus directe dans le blog. Bref, celui-ci sera assez similaire à ce que l’ancien était devenu sur la fin.

La politique française sera toujours traitée de manière paradoxale : des articles d’analyse, sur des sujets que je maîtrise un minimum, côtoieront des sujets plus brefs, des remarques en tout genre et des citations valant leur pesant de cacahuètes. On verra si mon cynisme grandissant permet toujours l’indignation facile…

La fréquence de parution restera aléatoire, mais l’envie d’écrire est là, alors je ne m’inquiète pas trop.  Nous verrons si l’avenir prédit ci-dessus se réalisera, c’est en tout cas mon but sur cette nouvelle plateforme de publication. Bienvenue à tous, et bonne lecture !


Commentaires

  1. conte
    1 juillet 2011 @ 22:26

    J’apprécie beaucoup votre décision de revenir partager avec vos lecteurs vos réflexions et vos opinions sur nos sociétés humaines.
    Meme si vous manquez d’expertise, comme tout un chacun, votre curiosité et votre capacité d’analyse sont plus précieux que tous les avis de spécialistes dont nous sommes abreuvés au quotidien.
    Enfin bref, pour moi, vous etes un citoyen, si ce mot a encore un sens aujourd’hui.
    Bon retour parmi nous.

  2. Moktarama
    2 juillet 2011 @ 16:32

    Merci à vous, conte. Heureux de voir que, sinon déconnectés de l’actualité, du moins pas forcément repris, mes choix éditoriaux (c’est plus classe que « ce qui m’intéresse sur le moment ») intéressent du monde.

  3. Corti
    13 mars 2012 @ 23:10

    Je ne passais plus souvent sur ton ancien blog vu qu’il n’était plus à jour, mais ça me fait plaisir de voir de nouveaux articles. Hop, hop, hop, je pars rattraper mon retard ^^

  4. Moktarama
    17 mars 2012 @ 16:42

    @Corti :

    Ca va, le retard n’est pas immense vu ma production bimensuelle au mieux 😉
    Merci pour le passage en tout cas, ça fait toujours plaisir de savoir qu’on ne vous a pas oublié…

Commenter | S'exprimer





Vous pouvez utiliser ces balises HTML : <i> <b> <blockquote>

Contrat Creative Commons.

Contact

moktarama[at]gmail.com

Flux RSS

Recherche